Les raisons qui motivent la création d’une Joint-Venture Sociale

 dans Autre

La Joint-Venture Sociale est une des formes possibles de co-création organisationnelle. Elle allie au moins deux acteurs qui se reconnaissent comme complémentaires par la création d’une filiale détenue en commun. Concrètement, qu’est-ce qui motive les acteurs à s’engager dans une telle aventure ?

SocialCOBizz a identifié un ensemble de raisons et d’intérêts pour les co-fondateurs d’une JVS de se lancer dans l’aventure, selon le type d’acteur. Vous pouvez retrouver ces éléments détaillés dans le pack méthodologique dédié aux JVS. Voici un extrait ci-dessous.

S’engager dans une JVS pour une structure de l’ESS

Les structures de l’ESS qui se sont engagées dans des joint-ventures partagent un ensemble de motivations. L’idée est simple : comme l’entreprise privée partenaire apporte le plus généralement des actifs financiers et/ou immobiliers ainsi qu’une expertise sectorielle forte et une opportunité de développement commercial, tout ceci représente un solide support pour la structure de l’ESS afin d’augmenter son impact social-écologique.

Concrètement, la création de Log’ins a été pour Ares l’opportunité à la fois de mieux accompagner un public ayant la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) tout en développant sa connaissance des métiers et du secteur de la logistique d’entrepôt. Avec VINCI via LIVA, Ares développe des parcours professionnalisant sur des métiers en tension dans le BTP. Avec Acces, Inclusive Tech et donc grâce au partenariat avec la Fondation Accenture et Investir &+, il est possible d’accompagner un nouveau type de public sur des métiers en tension liés au numérique et qui attirent de plus en plus de monde quand, avec Star’s Service via La Petite Reine ce sont des activités écologiques de livraison qui peuvent être développées. Toutes ces activités ont été de vraies innovations au moment de leur mise en œuvre et contribuent à chaque fois à lutter en faveur d’une meilleure inclusion socio-professionnelle de chacun.

Et il en a été de même pour Vitamine T qui a pu bénéficier des équipements de Renewi dans le cadre de la participation croisée entre Envie 2e Nord et Coolrec France, ou encore de la clientèle apportée par la MACIF dans le cas de Soluval. C’est le même type d’histoire qui s’écrit entre la Fondation Agir Contre l’Exclusion, Lemon Tri et Danone Ecosystem au sein de Lemon Aide.

Concernant les Fondation, la JVS peut se positionner comme un relais « business » sur la chaine de valeur de l’entreprise à laquelle elle appartient. Une fondation peut également proposer à ses associations en portefeuille de se poser la question de la mise en œuvre d’une JVS : c’est une démarche potentiellement structurante pour ces associations car cela leur permet de mener une réflexion sur leurs process, même dans le cas où cette réflexion ne déboucherait pas sur la création d’une JVS.

S’engager dans une JVS pour une structure privée « classique »

De même que pour les structures de l’ESS, les entreprises de l’économie marchande classique trouvent dans les JVS des opportunités d’innovation et d’accroissement de leurs activités, tout en mettant une partie de leur chaîne de valeur au service d’une mission à but social. C’est également un levier d’engagement des ressources humaines, à une époque où les salariés sont de façon globale demandeurs de sens.

L’exemple de LIVA est parlant. Cette JVS spécialisée sur les métiers de la logistique de chantier avec une mission d’insertion permet à VINCI à la fois de créer une passerelle vers des métiers en tension sur lesquels l’entreprise rencontre des difficultés à recruter (par exemple coffreur-bancheur), tout en renforçant le sentiment d’appartenance des équipes qui sont heureuses de contribuer, de près ou de loin, à l’aventure. Le cas du partenariat entre Envie 2e Nord et Renewi est différent puisque dans ce cas précis il a permis à Renewi au début des années 2000 (alors Groupe Van Gansewinkel) de s’implanter en France, tout en développant la filière du traitement des déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE).

Il faut souligner que la JVS représente un potentiel intéressant pour une entreprise et a fortiori une grande entreprise. Etant donnés les freins internes qu’elle est susceptible de rencontrer si elle souhaite innover, la JVS peut être une belle opportunité de représenter un laboratoire d’innovation sociale et technique. Hors de la structure-mère, la JVS est en effet un dispositif potentiellement flexible et souple favorable à l’innovation ! A nouveau, chaque cas est spécifique et le potentiel est infini !

Pour les acteurs du territoire, la JVS est un levier de développement local

L’ensemble des acteurs du territoire et notamment les acteurs publics peuvent voir la JVS comme un type de levier pour mettre en place les politiques d’inclusion sociale. En témoigne l’engagement de la Région Ile-de-France dans la promotion et le développement du modèle de Joint-Venture Sociale. Ce type de partenariat, en créant du lien, favorise le développement d’écosystèmes qui dynamisent les territoires, luttent contre l’exclusion et le chômage.

Dans tous les cas, ce qui doit toujours motiver la création d’une joint-venture sociale est sa visée, sa mission sociale-écologique avec un véritable engagement en termes de partage de pouvoir et de valeur. Qu’il s’agisse de l’insertion par l’activité économique ou du développement de biens et services sociaux, l’aiguillon reste toujours pointé en direction d’un lien social, écologique et économique de qualité. Cette mission doit subordonner le reste !

 

L’équipe SocialCOBizz

Recent Posts
Contact us

You can send us an email and we'll get back to you, asap. Thanks !!! SocialCOBizz team